Savon d’Alep : le précieux joyau syrien

Publié le : 01/06/2016 22:50:21
Catégories : Culture


Un savon vieux depuis plus de 3500 ans

Vieux depuis plus de 3500 ans, l’ancêtre de tous les savons durs est syrien. Plus précisément, c’est à Alep, deuxième ville de la Syrie que l’on doit l’existence de cet unique et authentique savon. En français il est connu sous le nom de savon d’Alep et en arabe : صابون غار (sabon ghar), en référence au laurier le composant.

Alep est en effet l’une des plus vieilles villes au monde. Située au Nord-Ouest de la Syrie, sa position stratégique en a fait au cours de l’histoire une ville très convoitée, et pour cause, elle a longtemps été une ville marchande prospère. Elle est connue pour être la capitale économique et industrielle du pays.

C’est donc dans cette ville d’exception que le premier savon d’Alep vit le jour au VIII siècle. Les secrets de fabrication résident dans la maitrise d’une recette ancestrale et artisanale transmise de génération en génération.

Le savon d’Alep est connu dans le monde entier pour ses nombreuses vertus. La recette syrienne fut ainsi importée en Occident lors des croisades, où diverses savonneries virent le jour en Italie et Espagne au XII siècle, et à la fin du XV siècle en France. Le savon de Marseille est l’héritier direct du savon d’Alep.

Une fabrication ancestrale et artisanale restée inchangée

La recette de fabrication est restée inchangée depuis des siècles, elle réside en un mélange simple de matières nobles : l’huile d’olive et l’huile de baie de laurier.
Les olives sont tout d’abord récoltées à la fin de l’été, entre le mois d’août et le mois d'octobre, puis elles sont écrasées lentement avec les noyaux de sorte à ce que le précieux nectar soit récupéré. L’huile d’olive est donc une huile d’olive issue de la première pression à froid.
La seconde étape est la saponification, qui consiste à chauffer ensemble l’eau et la soude d’origine végétale (aussi appelé Hydroxide de sodium) dans un énorme chaudron, puis dans lequel est rajouté l’huile d’olive. Une température maximale ne doit surtout pas être dépassée au risque que l’huile d’olive perde ses vertus: 80 à 100 degrés maximum est une température idéale. Le mélange doit ensuite se faire de manière constante sur plusieurs jours.
A la fin de cette période de mélange, l’huile d’olive et ses composantes : eau et soude prennent la forme de savon liquide.
Il reste donc une seule étape essentielle pour que le savon soit un véritable savon d’Alep, c’est l’ajout de l’huile de baie de laurier. Cette huile est extraite des baies de l’arbre appelé le « laurus nobilis » (ou Laurier, Laurier-sauce, Beurre de laurier, Laurier d’Apollon, Laurier noble). Ces baies sont plongées dans de l’eau bouillante de manière à séparer la chair du noyau, ce dernier seul étant toxique.
La pâte de savon est ensuite étalée et lissée à la surface pour uniformiser son épaisseur, puis une fois solidifiée, le savon est coupé sous forme de cube. Neuf mois à un an seront nécessaires pour un séchage et une aération optimale du savon d’Alep.

L’huile d’olive et L’huile de baie de laurier : Des huiles nobles aux vertus multiples

Les savons d’Alep sont composés d’huile d’olive et d’huile de baie de laurier. La première apporte douceur et protection à la peau, tandis que la seconde rétablit le film protecteur.
L’huile d’olive est connue pour être riche en vitamine E, une vitamine qui participe au ralentissement du vieillissement cutané. En outre, elle nourrit et protège contre les agressions extérieures (pollution, poussière…). Elle permet aussi une excellente cicatrisation de la peau en cas de blessure, plaie.
De son côté, l’huile de baie de laurier qui compose le savon participe à la purification de la peau. Le pourcentage indiqué sur le paquet du savon correspond au pourcentage d’huile de baie de laurier. Plus ce pourcentage est élevé, et plus les propriétés purifiantes du savon seront grandes.
On retrouve principalement les taux suivants : 4%, 5%, 12%, 30%, 40%, mais aussi des taux supérieurs à 40%...
Pas facile donc de s’y retrouver avec tous ces chiffres. La règle est la suivante : Les pourcentages les plus faibles d’huile de baie de laurier sont réservés pour des peaux normales, sans problème ni sensibilité particulière. Donc il peut parfaitement être utilisé par les tous petits mais aussi les plus grands. En revanche, plus le taux d’huile de baie de laurier contenu dans le savon est élevé, et plus il sera adapté pour des peaux à problème type eczéma, démangeaisons, acné, peau grasse, peau sensible, intolérante, psoriasis…

Les conseils pour choisir un bon savon d’Alep

Un savon d’Alep est authentique par :

1. Sa couleur, son odeur et sa forme: Le savon d’Alp est brun doré à l’extérieur, et vert émeraude à l’intérieur. Le laurier apporte une odeur légèrement épicée et fruitée. Elle nous rappelle la région Méditerranéenne du Moyen Orient. Sa forme ressemble généralement à un cube assez consistant, mais non lisse et les contours ne sont pas nets. Cette forme est extrêmement pratique pour être utilisée lors de la toilette quotidienne, puisque le savon ne glisse pas des mains.

2. Ses matières végétales: de l’huile d’olive de première pression à froid et de l’huile de baie de laurier, deux matières entièrement végétales. Il n’y a pas d’ingrédient d’origine animale, ni minérale, ni d’ingrédient chimique qui le compose. Fuyez les soi-disant savons d'Alep si la liste des ingrédients est longue.

3. Le pourcentage d’huile de baie de laurier et son ancienneté: 4% qui est à utiliser pour les peaux normales, même celles des bébés, pas de risque d’allergie, ni d’intolérance. Le 12% pour les peaux normales à mixtes, le 30% pour les peaux sèches ou sensibles, et le 40% pour les peaux sensibles à réactives, mais aussi peaux grasses et à problèmes. Un savon d’Alep vieux est un gage de qualité, car plus les années passeront et plus le savon aura de vertus.

4. Son poids : il est assez lourd, et flotte sur l’eau (sauf si le pourcentage d’huile de baie de laurier est supérieur à 50%), c’est un gage de qualité.

Les diverses possibilités d’utilisation du savon d’Alep

- Pour la beauté et le bien être :

1. Utilisations multiples : Les savons d’Alep peuvent être utilisés pour le visage, le corps, mais aussi les cheveux.

2. Les cheveux : Il est très efficace sur des cheveux à tendance pelliculaires. Mais aussi sur les croûtes de lait des bébés. Le savon d’Alep 40% sera efficace en utilisation hebdomadaire (une fois par semaine).

3. Le visage : C’est un parfait soin utilisable en masque ou exfoliant. Pour cela il suffit d’humidifier votre visage et de prendre un gant exfoliant, auquel vous ajouterez un peu de savon. Faites des petits mouvements circulaires, puis rincez à l’eau froide. Effet peau de bébé garanti.

4. Le rasage : En remplacement de la mousse à raser, le savon d’Alep 40% est idéal pour les peaux sensibles des messieurs. Il évite les irritations et brûlures liées au rasage.

5. Les crampes musculaires : Pour cela il vous suffit de déposer le soir avant de dormir un savon bien sec sous vos draps au fond du lit.

- Pour la maison :

1. La lessive : Pensez au savon d’Alep pour la fabrication de votre propre lessive maison, c’est économique et écologique. Pour cela il vous faudra 150 grammes de savon d’Alep que vous ferez fondre dans 2 litres d’eau (choisissez le pourcentage qui vous convient 5% pour les peaux normales, et 30% pour les peaux sensibles, comme celles des bébés), rajoutez ensuite 1 tasse de bicarbonate de soude et ½ verre de vinaigre blanc. Si vous souhaitez parfumer votre lessive, rajoutez après refroidissement 15 gouttes d’huile essentielle de votre choix : lavande, citron, orange…

2. Anti détachant : En cas de tâches tenaces, pensez à frotter du savon directement sur la partie en question, c’est un détachant naturel efficace.

3. Anti mites : Pour lutter contre les mites, éparpillez dans vos placards des petits morceaux de savons que vous aurez au préalable déposés dans des petits sachets. En plus d’être extrêmement efficace, cela apportera une odeur très agréable à votre linge.

Pour conclure

Le savon d’Alep est donc un produit indispensable, économique et écologique, qui convient à tous, les petits comme les plus grands. Pas de risque pour votre santé puisque c’est un produit entièrement naturel composé de matières végétales. Pensez toutefois à toujours prendre l’habitude de décrypter les étiquettes, puisque le savon d’Alep fort de son succès est très contrefait, et des matières moins chères telles que l’huile de palme et de coprah sont ajoutées.

Malgré les événements tragiques en Syrie depuis 2011, le savon d’Alep continue toujours à être produit dans le pays et est toujours fortement demandé. Les quelques maîtres savonniers restés sur place continuent à perpétuer une tradition pratiquée depuis des générations. Le savon d’Alep a un bel avenir devant lui.

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (1)

Viva


04/06/2016 12:13:44

Article complet, et super intéressant..... Merci beaucoup!

Ajouter un commentaire

 (avec http://)