Notre service chat est disponible du Lundi au Vendredi de 09H00 à 18H00.
<script>
Café moulu nature Najjar 250g
  • Café moulu nature Najjar 250g
  • Café moulu nature Najjar 250g
  • Café moulu nature Najjar 250g

Café moulu nature Najjar 450g

6,95 €

Origine : Liban

Ingrédients : grains de café torréfiés et moulus très finement

En achetant ce produit, vous pouvez collecter 6 points de fidélité. Votre panier sera total 6 points qui peut être converti en un bon de 0,12 €.


Quantité

café libanaisConnu davantage sous le nom de café turc (türk kahvesi ) du fait de la diffusion de la méthode de préparation par le biais de l’empire Ottoman,  le café est en Syrie, synonyme de convivialité et de socialisation. Parce qu’il fait partie intégrante du mode de vie, une sorte de fierté,  le café est servi à tout type d’occasions allant des réunions prénuptiales de demande en mariage aux rituels de funérailles en passant par les rencontres amicales du quotidien. Il est de coutume de demander aux invités comment ils préfèrent le café -  pur ou sans sucre (sada), moyen ou avec peu de sucre (wasat) ou sucré (helwé) - , et si nécessaire faire plusieurs cafetières, sucrées différemment. Le café fort et amer (kahwé mura) est symboliquement réservé aux cérémonies funéraires, ou l’absence de sucre reflète le ton sombre de l’occasion.

Le café syrien est obtenu avec des grains de café de qualité, torréfiés puis moulus très finement. Selon les goûts, il reste nature ou est parfumé à la cardamone. La préparation du café si simple qu’elle soit, forme un rituel dont on ne se lasse pas à travers les générations. Dans une rakweh, on verse le café moulu (et le sucre éventuellement) dans l’eau froide et on mélange en continu sur feu doux jusqu’à ce que le mélange frémisse.  Ce dernier ne doit pas bouillir et être retiré dès qu’il mousse. On peut verser quelques gouttes d’eau froide pour faire déposer le marc. Enfin, on verse le café dans de jolies tasses et on le sert aussitôt. Le café ainsi préparé se déguste chaud, en aspirant le breuvage afin de ne pas avaler le marc. Une fois terminé, la coutume est de renverser la tasse sur la soucoupe, et de soit disant, lire l’avenir dans les traces laissées par le marc de café sur les bords ou sur le fond de la tasse.

Et bien que servir le café soit un formalité agréable pour l’hôte, il  n’échappera pas à la règle, les invités sont tenus en fin de dégustation d’exprimer le fameux mot magique : Daïmé, signifiant « pour toujours », exprimant l’espoir que la maison dans laquelle le café a été servi sera toujours aussi généreuse.

4431

Références spécifiques